assurance

Quel est le rôle d’un avocat en réparation du préjudice corporel

On se préfigure le rôle des avocats dans bien des disciplines, mais il y en a d’autres où il est bien moins connu et évident pour beaucoup de personnes. Aujourd’hui, nous allons aborder un cadre d’activité très spécifique qui est celui de l’avocat en réparation du préjudice corporel comme maître Régley à Lille par exemple. Nous allons voir que les avocats qui ont choisi d’exercer dans ce cadre très souvent associé aux victimes des accidents de la route jouent un rôle décisif dans l’indemnisation de ces dernières.

Pourquoi faire appel à un avocat en réparation du préjudice corporel est essentiel ?

Bien trop souvent les personnes qui sont victimes d’un grave accident de la route ou leurs proches sont « victimes » une seconde fois en ne bénéficiant pas de l’indemnisation qu’elles auraient dû avoir. Lire aussi : Comment modifier son contrat habitation ?

Le réflexe de la majeure partie des personnes qui sont confrontées à une telle situation est de se tourner vers leur compagnie d’assurance et de se laisser guider par cette dernière. Dans de tels cas d’accidents graves, il y a plusieurs causes possibles et c’est en pratique l’assurance du véhicule conduit par l’auteur qui paiera, ou le fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO) pour indemniser la ou les victimes.

Seulement voilà, les organismes d’assurance qui vont devoir indemniser vont toujours chercher à évaluer tous les préjudices « réellement » subis par la ou les victimes à la baisse. À partir de là, on comprend plus facilement le rôle crucial que va jouer un avocat en réparation du préjudice corporel.

Trop souvent, en matière d’assurance, l’indemnisation est minimaliste un peu de la même manière que beaucoup trop de gens mésestiment l’intégralité des préjudices subis et de tout ce qui doit être indemnisé.

Sans trop y réfléchir, beaucoup de personnes pourraient penser que l’indemnisation d’une personne victime d’un accident de la route doit couvrir le salaire que cette personne perçoit à la survenance du sinistre et qu’elle ne pourra plus percevoir à partir de là et, dans le meilleur des cas, des aménagements nécessaires pour qu’elle puisse continuer à vivre au mieux dans sa nouvelle situation.

Qui pense au préjudice esthétique permanent ? Qui pense au préjudice d’établissement ? Qui pense aux frais de véhicule adapté ? Qui pense au préjudice économique ? Etc. Autant de choses qui doivent être prises en considération pour que chaque victime directe ou indirecte d’un accident de voiture avec un préjudice corporel soit indemnisée à la juste mesure des conséquences de cet événement et de ce que va devenir sa vie à partir de là.

Voir aussi

Comment l’avocat peut vous permettre d’obtenir la juste indemnisation ?

Maintenant que vous savez que les  Sur le même sujet : Qui est l’assureur Leocare ?avocats en préjudice corporel vont aller plaider des éléments qui sont oubliés des indemnisations auxquelles ils ne prennent pas part, la question que vous vous posez peut-être c’est : comment cela est-il possible et comment cela se passe concrètement ?

Outre sa connaissance aiguisée du droit pour les personnes victimes de dommages corporels, un avocat qui exerce dans ce cadre est le plus souvent entouré d’une équipe d’experts composée de médecins, d’ergothérapeutes, d’architectes, d’anciens assureurs reconvertis dans l’aide aux victimes des accidents de la route, etc.

En faisant appel à un avocat en indemnisation des victimes d’accident de la route, lui et les membres de son équipe pourront vous accompagner au moment de l’expertise dont les conclusions viendront définir le montant de l’indemnisation.

Pour n’oublier aucun poste de préjudice dans de telles situations, les avocats s’appuient sur un document appelé nomenclature Dintilhac. Ce document, extrêmement complet a pour but de lister l’ensemble des postes de préjudice qui se doivent d’être pris en compte dans les cas de dommages corporels.

Bien que ce document ne soit pas obligatoire, il est si complet qu’il s’est imposé naturellement et que c’est celui sur lequel tout le monde s’appuie quand il s’agit de définir les procédures d’indemnisation. Ce document dresse un inventaire de tous les postes de préjudices qui, si tous ne se valent pas au niveau des sommes qu’ils représentent, se doivent pour autant d’être indemnisés correctement. Aucun poste de préjudice et ne doit être « zappé » parce que les assureurs ont réussi à convaincre que le poste avait déjà été indemnisé par ailleurs dans un autre poste de préjudice.

Le respect de cette nomenclature Dintilhac c’est, avec un avocat en indemnisation du préjudice corporel et son équipe d’experts, le meilleur moyen pour être dûment indemnisé(e).

Vous pourriez aussi aimer...